Skip to main content

Conseils

Comment faire du paddle - Conseils pour les débutants

Jetez-vous à l'eau en gardant à l'esprit ces conseils simples pour pratiquer le SUP !

Le stand up paddle (ou SUP) est un sport à rame fantastique pour les débutants car facile à appréhender. Mais ne vous y trompez pas ! Le SUP fera travailler presque tous les muscles de votre corps.

Ce sport permet également d'explorer une rivière reculée ou un littoral local. Et avec un SUP gonflable, il n'a jamais été plus simple d'emporter votre planche dans tous vos aventures.

Si vous êtes débutant, ne vous inquiétez pas ! En suivant nos conseils et astuces simples, vous serez à l'eau en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.


Dans ce texte :

  1. Comment choisir un SUP ?
  2. Comment faire du paddle ?
  3. Quels vêtements porter pour faire du paddle ?
  4. Que faut-il emporter ?
  5. Transport de votre SUP
  6. Conseils de sécurité
  7. SUP et kayak
 

Comment choisir un SUP ?

Les différents types de SUP étant nombreux, vous vous demandez quelle planche acheter et quelle taille de planche répondrait à vos besoins. En tant que débutant, gardez à l'esprit ces quelques éléments simples au moment de choisir un SUP.


Stand up paddle gonflable ou stand up paddle rigide ?


Stand up paddle gonflable :

  • Transport facile sur un vélo ou sur les transports publics avec un sac à dos pour SUP
  • Stockage facile à la maison
  • Très endurant, parfait pour faire du paddle quand on est débutant et susceptible d'heurter des objets pointus

Stand up paddle rigide :

  • Transport en voiture, pick-up ou SUV
  • Espace de stockage nécessaire à la maison
  • Il existe de nombreux types de SUP rigides puisqu'ils correspondent au style classique. Autrement dit, vous trouverez facilement la taille qui vous convient
  • Plus rapide que les SUP gonflables et plus stable en cas de mer formée

Quel modèle choisir ?

De gauche à droite : SUP surf, SUP promenade, SUP polyvalent et planche de compétition.


  • Pour les débutants : un SUP polyvalent, le plus courant, fera l'affaire. Recherchez un équipement à la fois stable (qui vous aide à trouver l'équilibre au début) et solide (capable de résister à toutes les erreurs de navigation d'un débutant).
  • Pour la pêche : choisissez une planche plus large et investissez peut-être dans quelques supports de canne à pêche.
  • Pour la promenade : optez pour une planche longue et étroite, pour parcourir de grandes distances. Un SUP avec un siège de kayak pourrait être la solution idéale si vous partez pour la journée.
  • Pour le surf : choisissez un SUP court et étroit aux extrémités, plus facile à maîtriser sur les vagues.
  • Planche de compétition : plus longue pour aller plus vite, mais aussi plus stable. Déconseillée pour les débutants.
 

Comment faire du paddle ?


Se tenir debout sur le SUP :


Que fait-on sur un stand up paddle (SUP) ? On se tient debout, bien sûr ! Même cela peut s'avérer périlleux et il faut essayer de nombreuses fois avant de trouver l'équilibre.

Pour commencer, mettez le SUP à l'eau à l'aide de la poignée de transport centrale. Placez votre pagaie sur la planche et glissez dessus, d'abord à genoux au centre du SUP. Puis doucement, un pied après l'autre, accroupissez-vous. Les pieds doivent être écartés de la largeur des épaules, de chaque côté de la poignée de transport.

Redressez-vous encore jusqu'à ce que les genoux soient légèrement courbés, mais surtout gardez le dos bien droit tout le temps. Les orteils doivent être en avant, tout comme vous ! En fixant le cap des yeux, vous éviterez de perdre l'équilibre.

Pour se tenir debout sur un SUP, veillez à fixer le cap avec les yeux pour garder l'équilibre.


Comment tenir la pagaie :


Même si de prime abord cela peut sembler contreproductif, tenez la pagaie avec l'angle de la pale dirigé vers l'extérieur plutôt que vers vous. Une main agrippe la poignée en haut, l'autre main agrippe la pagaie en bas. Si vous mettez la pagaie au-dessus de la tête, vos coudes doivent former un angle de 90°. La position des mains pivote lorsque vous changez de côté.

Lorsque vous tenez la pagaie du SUP, vérifiez que l'angle de la pale est tournée vers l'extérieur.


Comment faire un mouvement en avant :


Le mouvement en avant classique peut être découpé en 5 phases.


Pré-attaque : penchez-vous en avant et amenez la pagaie le plus loin possible au-dessus de l'eau à l'avant de la planche.

Attaque : enfoncez la pagaie dans l'eau.

Propulsion : pagaie dans l'eau, faites-la glisser le long de la planche. Vos bras doivent être droits et former un triangle avec la planche.

Passée/Dégagé : dès que la pagaie est parallèle à vos pieds, sortez la pale de l'eau par le côté et n'oubliez pas de la tourner à 90° afin qu'elle sorte de l'eau par son profil le plus étroit. 

Phase aérienne : ramenez la pagaie à l'avant de la planche et recommencez.

Pour être sûr(e) d'avancer, ne tirez pas la pagaie au-delà de la limite de vos pieds car, sinon, la planche commence à tourner. Vous pouvez changer de côté après plusieurs coups de pagaie.

Élément important à retenir : on ne pagaie pas avec les bras, mais avec le buste et les jambes. La qualité du mouvement en sera ainsi meilleure, vous exercerez moins de pression sur les bras et tout votre corps travaillera !

De gauche à droite, nous voyons le pratiquant premièrement en phase de pré-attaque, deuxièmement fixant le cap du regard, troisièmement en phase d'attaque et de propulsion, et quatrièmement en passée.


Comment faire une course inversée :


La course de pagaie inversée permet de s'arrêter ou de ralentir. Visez l'extrémité arrière du SUP plutôt que la partie avant. Plongez la pointe de la pale dans l'eau et ramenez-la vers vous.

Pour une course inversée, votre pagaie change de sens par rapport au mouvement en avant.


Comment faire un mouvement de balayage :


Un mouvement de balayage permet de tourner tout en restant dynamique. Enfoncez la pagaie comme pour un mouvement en avant, loin à l'avant de la planche. Puis, faites un grand mouvement en demi-cercle de la proue à la poupe. En procédant ainsi sur le côté droit, vous virerez à gauche et inversement.

Pour faire un mouvement de balayage sur un SUP, pagayez vers l'extérieur de chaque côté autant que possible.


SUP en haute mer / SUP en rivière


Faire du paddle sur une rivière ou un lac est plus facile qu'en pleine mer à cause des vagues qui seront plus fortes en haute mer, des courants et des marées. Une planche de SUP de promenade est parfaite pour le paddle en haute mer car elle est longue et étroite et conserve une bonne directivité quand la mer est formée.

Sur un plan d'eau plat, la plupart des planches se comportent bien. Cependant, les planches gonflables sont pratiques en déplacement puisqu'elles se dégonflent en fin de séance.

 

Quels vêtements porter pour faire du paddle ?


La tenue dépend de la température extérieure et de la possibilité que vous tombiez à l'eau.


S'il fait chaud : en été, n'hésitez pas à faire du SUP en maillot de bain et pieds nus. Vous pouvez également porter des chaussons bas/hauts en néoprène.


S'il fait froid : en hiver, vous ressentirez le besoin de porter une combinaison de surf. Ceci étant dit, une combinaison ne vous tient au chaud que dans l'eau. Si vous êtes débutant et savez pertinemment que vous allez dessaler de nombreuses fois, c'est parfait. Mais si vous restez en surface, la combinaison deviendra humide et collante.


Choisissez des matières synthétiques : si vous maîtrisez déjà le SUP et ne prévoyez pas de dessaler, optez pour une combinaison de plongée ou tout autre vêtement imperméable. Le mieux est de superposer les couches de vêtements. Choisissez un maillot de corps en polypropylène ou en polyester. Pour la couche étanche, choisissez une polaire épaisse en polyester. Complétez l'ensemble avec une veste imperméable pour vous tenir bien chaud.

Il faut aussi superposer les couches au niveau du bas du corps ! Des leggings en matière synthétique sous un pantalon étanche feront l'affaire ! Faites des folies, investissez dans des gants en néoprène pour éviter toute déperdition de chaleur.

 

Que faut-il emporter sur un SUP ?

  • SUP et pagaie
  • Sac à dos SUP gonflable
  • Pompe SUP gonflable
  • Bouteille d'eau ou sac d'hydratation
  • Sac étanche
  • Gilet de sauvetage
  • Porte-surf et SUP pour le transport d'un SUP rigide
 

Transport de votre SUP


Transport d'un SUP gonflable : utilisez un sac à dos adapté pour transporter votre pagaie, la pompe et le SUP dégonflé. Juste un avertissement : le sac à dos SUP peut devenir lourd si vous prévoyez de le porter sur de longues distances. Mais c'est sans aucun doute le meilleur moyen pour transporter votre SUP en avion, voiture, transports en commun ou vélo.


Transport d'un SUP rigide : la méthode la plus simple reste l'installation sur le toit de la voiture. Il existe des porte-surfs et SUP spécifiques pour transporter facilement votre équipement nautique où vous voulez. Certains ont même une double fonction de porte-kayaks et de porte-surfs et SUP pour que vous puissiez facilement passer d'un sport à l'autre.

 

Conseils de sécurité :

  • Devez-vous savoir nager ? Oui, il est important de savoir nager si vous tombez à l'eau.
  • Faites toujours du paddle en portant un gilet de sauvetage ! Dans certains endroits, il est même interdit de pratiquer sans gilet. Vérifiez auprès des autorités locales mais bien souvent, un gilet de sauvetage est conseillé.
  • Pensez à la crème solaire, gare aux coups de soleil !
  • Ne faites jamais de paddle après avoir bu de l'alcool.
  • Vérifiez que même en été, vos vêtements sont appropriés si vous tombez à l'eau.
  • Ne faites jamais de paddle seul dans un endroit perdu si vous êtes débutant.
  • Faites du paddle uniquement dans des conditions de mer où vous n'auriez pas peur de nager.
  • Choisissez un lac ou une rivière calmes.
  • Vérifiez la direction du vent avant de commencer ! Faire du paddle face au vent peut être difficile. Et si le vent forcit, agenouillez-vous et pagayez à genoux jusqu'à ce qu'il retombe.
 

Entre un SUP et un kayak, qu'est-ce qui est fait pour moi ?


SUP :
  • Un SUP gonflable est plus léger et plus facile à déplacer. Il est également plus facile à transporter si vous êtes sans voiture, pick-up ou SUV.
  • Plus simple en été car il suffit simplement de le mettre à l'eau et de sauter dessus pour se rafraîchir.
  • Le SUP fait travailler tout le corps : le buste, les jambes, les quadriceps et le dos.

Le kayak :
  • Plus rapidement transportable et mieux adapté pour les longues distances.
  • Se manipule plus simple en eaux vives.
  • Étant donné que vous êtes assis, vous couvrez de plus longues distances en vous fatiguant moins.
  • Mais ce n'est pas parce que vous êtes assis que vos abdominaux, votre dos et même vos jambes ne travaillent pas !
 
Découvrir

L'aventure commence au bord de l'eau

Étang, lac ou océan ? Emportez votre SUP, planche de surf ou kayak et allez-y !

Kayak pour débutants

Jetez-vous à l'eau en suivant nos conseils et astuces !

L'aventure de rêve de Pedro Oliva

Pedro Oliva, kayakiste en eaux vives et aventurier, partage ses meilleurs aventures aquatiques.